Son application dans le domaine de l'épilation

La technologie de la lumière pulsée s'impose aujourd'hui comme une méthode d'épilation incontournable grâce à ses nombreux atouts:

  • son efficacité à long terme

  • l'absence de douleur

  • l'absence d'effet secondaire

  • sa simplicité de mise en oeuvre

  • son coût restreint par rapport aux techniques d'épilation durables actuelles


Comment agit la lumière pulsée ?

Une lumière intense est appliquée à la surface de la peau et génère une onde de chaleur qui se propage, grâce à la mélanine contenue dans la poil, jusqu'au follicule pileux, pour endommager irrémédiablement sa racine. Le bulbe, sous l'effet de la chaleur, va disparaître et permettre la chute du poil (2 à 3 semaines après la séance). Grâce à l'action de la lumière pulsée, le processus de renouvellement du poil est fortement affecté puisque le pore et la glande sébacée se rétractent après la chute du poil, permettant ainsi de retarder considérablement sa repousse (environ 2 ans).

 

Combien de séances sont nécessaires ?

Le nombre de séances nécessaires à un résultat optimal dépend de la zone à traiter et du type de pilosité (de 2 à 8 séances). Ces séances doivent être espacées de 4 à 5 semaines en moyenne pour permettre la pousse des poils qui n'ont pas été atteints lors des séances précédentes (il est nécessaire d'espacer un peu plus les séances après les premiers traitements car les poils repoussent moins vite et la densité est plus faible). La zone à traiter doit être rasée 4 ou 5 jours avant la séance. Le poil doit mesurer 1 à 2 millimètres maximum pour permettre de conduire la chaleur de façon optimale jusqu'au bulbe.

Immédiatement après la séance, la plupart des poils seront encore visibles, même si certains d'entre eux auront légèrement brûlé sous l'effet de la chaleur. Les poils ne doivent pas être épilés à la cire ou à la pince après la séance car cela élargirait le pore et relancerait le processus de génération du poil. Éventuellement, le patient peut les raser à nouveau dans les semaines qui suivent, s'il le souhaite, sans que cela ne nuise au résultat attendu. De toute façon, le patient devra renouveler le rasage de la zone quelques jours avant la séance suivante.

De plus les personnes qui disposent d'un budget trop limité pour réaliser le traitement dans son intégralité, selon la fréquence recommandée, peuvent tout à fait espacer les séances et entretenir la zone au rasoir entre chacune d'entre elles pour éviter d'avoir à subir les désagréments liés au fait que les poils non traités apparaissent.

 

Quelle est la sensation ressentie ?

L'épilation à la lumière pulsée présente également l'avantage d'être beaucoup moins douloureuse que l'épilation à la cire, ou l'épilation au laser. La chaleur (comprise entre 74° et 99°) est émise pendant une durée très brève (environ 35 ms) et la sensation perçue reste très supportable (comparable à un bref pincement). Elle est atténuée par l'utilisation d'un gel frais appliqué sur la peau au début de la séance. Les personnes sensibles peuvent en outre utiliser une crème anesthésiante pour réduire encore l'effet ressenti.

 

Quels sont les effets secondaires ?

Enfin, l'épilation à la lumière pulsée ne provoque pas d'effet secondaire indésirable. Certains patients pourront être sujets à de légères rougeurs sur les zones traitées, mais celles-ci disparaîtront dans les minutes qui suivent la séance. D'autre part, l'application de Biafine sur les zones traitées, à la fin de la séance, permet une bonne réhydratation de la peau et accélère la disparition de ces éventuelles rougeurs.